Vous êtes ici : Accueil » La commune » Histoire

Histoire

L’origine du nom de la commune vient du latin Beati Petri de Cormeliis.

L’histoire de la commune commence réellement vers 1055 lorsque Guillaume Fitz Osbern, compagnon de Guillaume le Conquérant, fonde l’abbaye Notre-Dame, occupée jusqu’à la Révolution française par des moines bénédictins. La majeure partie de cet édifice fut détruite en 1778. Seuls subsistent le manoir de l’abbaye, les murs d’enceinte et le colombier (toutefois, une réplique de cette abbaye se trouve en Angleterre, dans la pette bourgade de Shirehampton). Le 31 mai 1794, monsieur Saint-Saulieu (natif de Routot), laïc familier de l’abbaye et résidant dans les bâtiments, receveur de cette abbaye, fut exécuté par les révolutionnaires.

 

Autrefois rattachée à la commune de Cormeilles, la paroisse de Saint-Pierre-de-Cormeilles (tout comme celle de Saint-Sylvestre-de-Cormeilles) est devenue une commune à part entière après la Révolution française.

Saint-Pierre-de-Cormeilles est traversée par une ancienne voie romaine qui rejoignait Lisieux. Cette voie passe notamment par le lieu-dit la Chaule qui abritait la chapelle Saint-Barthélemy, servant de léproserie.

 

L’église de la commune date du 13ème siècle. Le lambris de couvrement de la nef et du chœur date du 16ème siècle. L’édifice a subi de nombreux travaux au 19ème siècle, notamment la construction de la tour clocher (1855). La même année, on construit la sacristie et la réfection des baies de la nef est effectuée.

Les vitraux ont été réalisés par le maître verrier François Decorchemont, au milieu du 20ème siècle. Ils relatent l’histoire de Saint-Pierre depuis la fondation de l’abbaye.

 

Sources : Wikipedia et Communes-Francaises.fr